Ville-jardin au bord de l'océan : poursuite des travaux en centre-ville en 2024
Vue aérienne du Parc du Marché en 2025
© Spectrum

Préparer le territoire à faire face au dérèglement climatique, en augmentant notamment la place de la nature en ville est l’un des objectifs majeurs du projet « Saint-Nazaire, ville-jardin au bord de l’océan ». Démarrés en mai 2023 par des interventions sur les réseaux, les travaux en centre-ville vont se poursuivre en 2024. Ils concerneront le Parc du Marché, la rue des Halles et l’avenue Albert-de-Mun. La plantation de plus de 300 arbres accompagnera ces aménagements. 

 

Un centre-ville plus vert pour une circulation apaisée

Après des travaux sur les réseaux d’eau potable, d’eaux usées et d’électricité, le projet « centre-ville jardin » franchit une étape décisive : le lancement de la phase 2 consacrée à l’aménagement des espaces publics. Ces aménagements vont permettre de créer des îlots de fraicheur en centre-ville, de développer des espaces de respiration et de détente, de favoriser les promenades, d’apaiser la circulation et de laisser toute la place aux vélos et piétons.

A partir de mi-février 2024, jusqu’à début 2025 les travaux vont concerner : la rue des Halles (entre la rue Jean-Jaurès et l’avenue Albert-de-Mun), le Parc du Marché et la partie ouest de l’avenue Albert-de-Mun (entre le boulevard Victor Hugo et le Paquebot). 

Nature des travaux : 

  • Préparation des sols
  • Suppression de 120 arbres en mauvaise santé (l’intervention sera programmée en respectant la période de nidification)
  • Terrassement et pose des bordures
  • Création des fosses de plantation d’arbres
  • Pavage et revêtement des sols
  • Installation de mobilier urbain (bancs, tables, corbeilles)
  • Création d’une aire de jeux pour enfants 

A noter : fermeture du parking du marché à partir de mi-février. 35 places seront ouvertes en juillet. 

Pendant toute la durée des travaux, des sens uniques seront mis en place par tronçon (avenue Albert-de-Mun au Bd Victor Hugo vers le Théâtre et rue des Halles vers les halles durant toute l’année 2024) et une signalétique indiquera les itinéraires à emprunter. Les parkings Marcel-Paul, des Halles et des Martyrs restent ouverts tout comme les commerces. 

 

Vue de l'avenue Albert-de-Mun en 2025 ©Spectrum

 

Plantation des arbres et aménagement paysagé de novembre 2024 à février 2025
Plus de 300 nouveaux arbres viendront agrémenter l’avenue Albert-de-Mun, le parking du marché transformé en parc et ensuite, le pourtour de la place des Martyrs.
L’ambiance végétale sera enrichie avec une variété d’essences qui pourront s’épanouir dans des fosses adaptées. De nombreux arbustes et plantes seront présentes aux pieds des arbres afin de garantir une bonne infiltration des eaux récupérées et de favoriser la biodiversité.
Des plantations en pied de mur seront également réalisées afin de créer des nouveaux espaces perméables dans des zones fortement urbanisées.  

 

« L’abattage de l’alignement malingre et abimé de l’avenue Albert-de-Mun est rendu nécessaire pour planter  plus de 300 nouveaux arbres capables de grandir correctement et de résister aux agressions inhérentes au milieu urbain. La qualité de plantation de ces nouveaux arbres sera essentielle pour leur permettre de jouer leur rôle de captation de C0² et d’infiltration des eaux de pluie. Pour la réussite de ce projet, nos méthodes se devaient d’évoluer, c’est ce que nous avons fait. » explique Christophe Cotta, adjoint au maire chargé de l'Urbanisme et des Mobilités. 

 

En 2025, le projet Centre-ville jardin se poursuivra vers le Paquebot, jusqu’à la rue d’Anjou et le pourtour de la place des Martyrs. Des informations sur le phasage des travaux seront communiquées au cours de l’année 2024.

 

S’informer sur l’avancée du projet ville-jardin
Pour s’informer sur l’avancée du projet « ville-jardin », les habitants peuvent participer aux permanences de l’Atelier mobile tous les premiers vendredis de chaque mois sur le parvis des halles (de 10h à 13h). Contacts Atelier mobile : atelier@saintnazaire.fr, 02 40 66 63 63. Plus d’infos sur le site internet de la ville, rubrique projets urbains.
Par ailleurs, les riverains et commerçants sont régulièrement informés de l’avancée des travaux via des visites de terrain, en format porte-à-porte ou encore via des rencontres « cafés-commerçants ». 

 

Un stationnement qui évolue tout au long du projet centre-ville jardin

Au début des travaux, 986 places de stationnement étaient proposées en cœur de ville. Aujourd’hui, on compte environ 250 places en moins, elles sont supprimées provisoirement jusqu’à 2025. Elles seront compensées par le projet de création d’un parking en élévation sur la place des 8 et 11 mai 1945 dont le lauréat vient d’être désigné. Il s’agit du groupement mené par GCC et composé de l’Agence Magnum, de l’Atelier David et de bureaux d’études techniques (FAAR, Novam Ingénierie et Log). 

Le projet est caractérisé par une structure mixte métal/béton/bois. Les façades extérieures seront constituées d’un voile en aluminium perforé blanc, assurant une ventilation naturelle optimale et un masque acoustique.
Une bande végétalisée, permettant d’infiltrer les eaux pluviales est prévue en façade ouest et dans une alcôve sur la façade est. Les plantations d’arbres et d’arbustes seront exclusivement composées d’espèces locales diversifiées, peu gourmandes en eau. 

Le parking proposera environ 330 places, dont 20 pour véhicules électriques tout en étant pré-aménagé pour assurer le développement de l’électrification du parc automobile. Il accueillera un espace de 50 places dédiées aux vélos, munies de prises électriques, un bloc sanitaire et deux blocs d’ascenseurs. La couverture du dernier étage sera composée d’une structure métallique recevant des panneaux photovoltaïques. 

La partie nord du parking sera semi-enterrée en profitant du léger dénivelé du terrain pour limiter sa hauteur. L’entrée se fera depuis l’Avenue Albert-de-Mun, la sortie rue de la Paix. La gestion du parking sera publique et assurée par la Stran. Il sera livré fin 2025.

Une information régulière des riverains a été mise en place, depuis septembre 2022, notamment avec le concours de City-Neo, société de concertation riveraine. Cette information se poursuivra ces prochaines semaines suite à la désignation du lauréat.